Pour vous faire patienter un peu en attendant la sortie du film DES GENS BIEN, voici une interview des réalisateurs Bruno Lopez et Emmanuel Vieilly, diffusée le 7 juin 2015 sur Vivre FM (93.9 en Île-de-France).
Ils étaient les invités de Katia Darani, dans son émission « Les Voyages de Katia ».


« La petite fille dans le film a un copain imaginaire qui s’appelle Paco – et c’est pour ça qu’ils vont en Espagne : pour ramener ce Paco, qui n’existe pas, en Espagne. Voir sa maman, qui est une sirène, dans l’eau. (…) Il y a beaucoup de gens qui connaissent l’enfance maltraitée et qui disent – qui m’ont dit après coup -, souvent quand on est un petit garçon ou une petite fille et qu’on est maltraité, on a un copain imaginaire qui nous défend, qui est là, à qui l’on parle. Je m’étais renseigné pour ça et c’est pour ça que j’ai fait vivre, ce petit Paco, qui parle espagnol« .
(Bruno Lopez)

« (…) C’est le film qui est plus important que tout. Et je pense que c’est ça ce que les gens entrevoient à travers ce projet : c’est que le film, le discours est plus important que tous les gens qui y participent et veulent le monter« . (Emmanuel Vieilly)